Prenez votre plume… ou votre clavier

                    LE PRINTEMPS DU SOUFFLE

 

Les bourgeons s’étirent, les premières fleurs ouvrent leurs paupières, la lumière revient : la nature se réveille et, comme elle est notre Grand Corps, fait résonner en nous les mêmes archétypes de renouveau et de renaissance de la vie et à la vie.

Si la situation sanitaire actuelle contrarie cet élan d’ouverture, elle ne peut pas en empêcher la force d’expansion, venue du grand souffle cosmique qui anime l’ensemble du monde créé.

Le souffle n’a pas d’obstacle et il est tellement plus qu’une respiration ! Il traverse, relie et unifie plusieurs plans de réalité, de la simple respiration/échange gazeux, qui est le souffle matériel, au mystère primordial du Souffle immatériel à l’origine de toute vie.

En être conscient, c’est sentir que « Cela » respire en nous, que nous ne respirons pas mais que nous sommes respirés. Plus de vingt mille fois par jour nous accueillons dans notre entité individuelle la descente du Souffle universel nous reliant au Tout auquel nous appartenons. Et à chaque expiration, nous restituons ce don.

Quand ce Souffle vient éveiller notre propre potentiel créatif, notre poésie d’âme, ne disons-nous pas que nous sommes inspirés ?

Et quand il est printanier, n’éprouvons-nous pas un sentiment de printemps intérieur ?

 

Proposition d’écriture :

             Ecrire un texte sur le thème du Souffle à partir du mandala de mots ci-dessous

Un mandala étant une figure géométrique centrée, vous êtes invité à écrire en déroulant un fil conducteur qui relie les mots et groupes de mots le dessinant. Vous partirez du haut : Accueillir le souffle et suivrez la spirale dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’en son centre, pour parvenir au mot Renaître.

Ce cheminement de la périphérie vers le centre, caractéristique du mandala, est très symbolique car il s’assimile à une traversée de labyrinthe énigmatique dont le sens se révèle peu à peu pour mener au cœur de l’essentiel.

En pratique : pour parvenir d’un mot à un autre, la longueur des phrases est totalement libre et variable au gré de vos associations d’idées et d’images : vous pouvez juxtaposer deux mots proposés comme les relier par plusieurs phrases.

 Si un mot ou groupe de mots vous bloque plus qu’il ne vous inspire, vous pouvez, bien sûr, le sauter, ou le déplacer.

 Les noms peuvent être transformés en verbes ou en adjectifs. Exemple : « murmure » en « murmurer » ou « murmuré », et inversement.

 Vous pouvez dérouler le mandala spiralé dans l’autre sens : en partant du centre vers la périphérie et même essayer l’écriture dans les deux sens !

NB : En géométrie sacrée, la spirale est le symbole de l’itinéraire vers l’aboutissement où se trouve le secret de la vie.

                                                         Accueillir le souffle

                                              

                    fleur de silence                                                           oiseau de lumière                              

                                                           frisson de ciel                          

              cage ouverte                                                                            arbre de vie

                                                                           chair de la nuit

     timide appel                                                                                              sans paroles

 

  paupière de lune                   printemps                         peau des étoiles             racines

           

écho tremblant              éclosion               cœur                                                        mémoire

                                                                                               main tendue

 regard posé                promesse                 renaître                                                  vent d’espoir

 

   exaucer                    réponse                                                 renouveau                 mélodie

 

       source                    énigme                                             amour pur                 transparence

 

            retrouver                   offrande                       consoler                          nom perdu

 

               montrer la route               semence de rêve                                    labyrinthe

 

                        empreinte libérée                                                   voix de l’âme

 

                                          grâce d’un signe               traces effacées

 

Un grand merci à Françoise Huchon, l’intervenante de l’atelier d’écriture et de créativité, pour cette belle proposition inspirée.

👉️ Nous attendons vos écrits par mail à l’adresse : amm-communication@lille.catholique.fr ✒️